Église de Bertrand

L'église Saint-Joachim de Bertrand 

L'ORGANISATION DE LA MISSION

C'est en 1916 que les gens de Bertrand décidèrent de commencer leurs démarches auprès du Père Julien LeGarrec, eudiste et curé de Caraquet, afin de lui demander l'autorisation de bâtir une église dans leur communauté.

Messieurs Joseph F. Pinet, Frank Boudreau et Edouard Haché se rendirent à Pokemouche rencontrer Monseigneur Thomas F. Barry, évêque de Chatham qui était de passage dans sa paroisse natale, afin de lui présenter leur projet. Monseigneur Barry consentit volontier et exigea même la construction d'une église pour accommoder les 148 familles de Bertrand. Il leur suggéra d'aller voir les prêtres du Collège de Caraquet pour leur demander un prêtre pour la nouvelle mission. 

DÉBUT DE LA CONSTRUCTION

Les travaux commencèrent en 1917 avec des plans fournis par monsieur Nazaire Dugas. Les travaux étaient sous la surveillance de monsieur Henri Dugas et le contre-maître était monsieur Charles P. Godin. Le gros du travail de finition à l'intérieur de l'église a été fait par monsieur Maxime Godin.

Monsieur Alexandre Godin et d'autres charpentiers ont commencé la construction du presbytère et la préparation du cimetière en 1923.

De 1917 à 1923, un prêtre venait dire la messe une fois l'an. En 1923, une délégation de la paroisse se rendit voir Monseigneur Patrice Chiasson, évêque de Chatham et celui-ci leur accorda deux messes par mois. Le 14 octobre 1923, le Père Léonce Marsoliau, eudiste, vicaire à Caraquet, fut nommé premier missionnaire et il occupa ce poste jusqu'au 27 juin 1938. 

BÉNÉDICTION DES CLOCHES ET DU CIMETIÈRE

Les cloches; Maria Sancta, Alexandra Patricia et Stanislas Julien furent bénies par Monseigneur Stanislas Doucet, curé de Grande-Anse le 20 juillet 1923 et le 14 octobre de la même année, le cimetière fut béni par le Père Julien LeGarrec, curé de Caraquet.

BÉNÉDICTION DE L'ÉGLISE

La bénédiction de l'église eut lieu le 6 novembre 1930 par le Père Julien LeGarrec, curé de Caraquet. Elle est dédiée à Saint-Joachim.

En 1938, la mission de Bertrand fut élevée au rang de paroisse et son premier curé fut le Père Léonce Marsoliau.

(Source : L'Unité Pastorale Saint-Jean-Eudes)

Photos Album: